Rendez-vous Téléphonique

Votre conseiller voyages vous répondera sous 48 heurs

Demander un devis

Votre conseiller voyages vous rappelle à la date et à l’heure de votre choix

Halong - Merveille du Monde

Paysage représentatif du Viet Nam éternel, la baie d’Halong est sans conteste la merveille naturelle du pays. L’imaginaire collectif dit d’ailleurs qu’un vietnamien ne peut prétendre connaître son pays sans visiter la baie d’Halong. Classée au Patrimoine Mondial par l’Unesco en 1994, la baie d’Halong figure également depuis 2011 sur la liste des 7 merveilles naturelles du monde. Ce cadre majestueux a servi de scène à bon nombre de légendes, de batailles et de tournages dont le fameux film Indochine, tourné avec Catherine Deneuve.

BAIE D'ALONG NUIT EN JONQUE
Inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, la spectaculaire baie d’Along est dominée par quelques 2 000 îles et pitons calcaires dont les parois abruptes tombent dans les eaux émeraude du Golfe du Tonkin. Along signifie « descente du dragon ». Selon la légende, c’est un dragon géant qui creusa la baie en découpant les rochers avec les battements de sa queue. C’est dans le confort d’une luxueuse jonque chinoise que vous pourrez découvrir les impressionnantes grottes abritant d’étranges concrétions calcaires et les îles de ce site inoubliable.

Dans les eaux de cette baie du Golfe du Tonkin, près de deux milliers d’îles et îlots rocheux forment des paysages d’une beauté époustouflante. L’érosion les a sculptés à l’extérieur comme à l’intérieur, des grottes y offrent d’ailleurs des abris pour les hommes, lesquels habitent volontiers dans des cabanons flottants entre deux rochers.
 
Les balades en bateau dans la baie à bord de jonques en bambou ou d’autres embarcations sont très prisées des touristes venus du monde entier qui affluent en nombre ici. C’est la rançon du succès de ce site merveilleux – classé au Patrimoine naturel mondial par l’Unesco –, qui est la perle du nord du Viêt Nam. Au sud, de très beaux paysages vous attendent également dans les baies de Lang Co et Nha Trang. Elles abondent en longues plages où se prélasser entre deux balades dans les environs. 

Mythique et sublime ! Un des plus beaux sites naturels au monde, classé au Patrimoine mondial de l'Unesco. Une croisière à bord d'une jonque traditionnelle à large voilure, hors du temps, à la découverte des grottes, d'iles oubliées, de criques désertes, dans une atmosphère romantique aux couleurs tendres. Reconnue par l’Unesco comme patrimoine naturel mondial et classée dans la liste de sept merveilles du monde, la baie d'Ha Long est connue pour ses belles plages, ses beaux paysages, ses vestiges historiques… intéresse de plus en plus de touristes étrangers et leur apporte un grand plaisir et un souvenir inoubliable. Reconnue Patrimoine Mondial par l’UNESCO pour deux fois en 1994 et en 2000. Une excursion en bateau au milieu des milliers d'îles et d'îlots ou une nuit à bord du bateau sera un souvenir inoubliable pendant notre voyage. Un séjour à Cat Ba, la plus grande île de la baie d’Along est une bonne occasion de relaxer, de découvrir la vie authentique des habitants locaux et de nous immerger dans la nature sauvage. La baie d'Ha-Long, dans le golfe du Tonkin, compte environ 1 969 îles et îlots qui créent un paysage marin spectaculaire de piliers de calcaire. En raison du relief vertigineux, la plupart des îles sont inhabitées et non perturbées par l'homme. Les valeurs esthétiques exceptionnelles de ce site sont complétées par son grand intérêt biologique. La baie d’Ha Long est sans doute une merveille naturelle du pays . La baie vous offre un paysage extrêmenent pittoresque avec la diversité des belles iles de toutes tailles , de toutes formes , même de grands sites balnéaires et des grottes et caves les plus célèbres. En faisant une promenade en bateau dans la baie d’Ha Long et admirant ses ilots , vous semblez affronter les dragons qui sont en train de plonger dans la mer. C’est l’origine du nom Ha Long (descente du dragon). La baie de Hạ Long (ou baie d'Hạ Long ou baie d'Along) est une étendue d'eau d'environ 1 500 km² située dans le golfe du Tonkin, à 170 km à l'est de Hanoi. C'est une des principales attractions touristiques du Viêt Nam. La particularité de la baie est sa multitude de pitons rocheux. Il y a 1 969 îles et îlots rocheux, creusées de grottes et de criques et couverts de végétation, créant un paysage marin spectaculaire de piliers de calcaire. En raison du relief vertigineux, la plupart des îles sont inhabitées et non perturbées par l'homme. Les valeurs esthétiques exceptionnelles de ce site sont complétées par son grand intérêt biologique.

La légende du Dragon
Depuis plusieurs siècles, des histoires légendaires associées au nom de naissance de baie d'Ha Long sont encore transmises de génération en génération. La légende raconte que: « Il était une fois, à la fondation de leur nouveau pays, les Viets furent attaqués par des envahisseurs, le Dieu envoya la Mère Dragon et ses enfants aider le peuple du Viet à combattre l'ennemi. Des bateaux de l'ennemi s’apprêtèrent à embarquer du côté maritime juste au moment où la troupe de dragons atterrit. Les dragons éjectèrent immédiatement d’innombrables perles qui furent transformées rapidement en une myriade d'îles hautes, liées comme des murs solides. L’équipage de l’ennemi se précipitant vers la terre fut  brusquement bloqué et percuta des rochers, s'écrasa les uns les autres et se brisa en mille morceaux. Après la victoire, la Mère Dragon et ses enfants ne revinrent pas au Ciel mais ils restèrent sur la Terre, là où la bataille avait eu lieu. Le lieu où la Mère dragon avait atterri est appelé Ha Long (la descente du Dragon), celui où Dragons-enfants étaient descendus est nommé Bai Tu Long (la descente des Dragons-enfants). La queue blanche des Dragons est Bach Long Vi (aujourd’hui c’est la péninsule Tra Co). ». La légende raconte aussi que les Dragons reviennent séjourner dans la baie d'Ha Long (baie d'Along) deux fois par an, au solstice d'été et à l'équinoxe d'automne, pour domestiquer les courants marins.

Villages de pêcheurs paisibles
A l’abri des impressionnants pitons rocheux se trouvent encore de nombreux villages de pêcheurs comme Vong Vieng, Cua Van, Ba Hang, Cong Dam, Hoa Cuong. Ces dernières années, ces villages sont des destinations attrayantes pour les touristes nationaux et étrangers grâce à leur paysage paisible, doux et magnifique. Ces zones semblent préserver la beauté intacte très sauvage. Ce qui attire le plus la curiosité des touristes est le Centre culturel sur la mer, le premier modèle pour les communautés de pêche construit au Vietnam pour conserver, préserver les valeurs culturelles à travers les activités traditionnelles des villageois et aussi les échanges entre eux et les visiteurs. Ce qui plaît aux visiteurs, c’est qu'ils s'intègrent vraiment à la vie quotidienne de la population indigène. Ici, ils peuvent rendre visite à une famille de pêcheurs ou assister à un cours des enfants sur la mer ou à participer directement aux activités de pêche des habitants, etc. En outre, les touristes ont également l’occasion de voir des outils que les pêcheurs utilisent pour gagner leur vie, d’acheter des petits souvenirs faits de coquillages. La beauté unique, attrayante des villages et leur activité peuvent satisfaire les touristes les plus exigeants.

Les jades scintillent sur la mer
Située au Nord-Est de Haiphong, la baie d’Along fait partie du golfe du Tonkin. Elle s’étend sur une superficie de 1553 Km2 et est semée de milliers de roches calcaires au relief karstique. On y compte 1969 îles et îlots dont 989 sont nommées et 980 sans nom. Vue du ciel, la baie d'Ha Long offre un paysage extrêmement pittoresque, dépassant toute imagination. C’est vraiment un tableau géant de port très animé, une œuvre du Créateur qui transforme des milliers d'îles insensibles en belles sculptures, belles peintures avec toutes les formes si attrayantes à la fois très familières, très étrangères à l'homme. On dit que ce sont des jades scintillant attachés à un foulard de soie bleu d’une belle fille. Une promenade en bateau conduira le visiteur dans un monde féerique, entre ciel et mer, pour témoigner de cet amour silencieux et éternel qui a rendu, depuis on ne sait quand, les monts et les eaux inséparables.

La merveille terrestre au Paradis
Cachées à l'intérieur de ces roches étaient de très belles grottes comme la grotte Thien Cung (Palais céleste), Dau Go (Bout de bois), Sung Sot (Surprise), Trinh Nu (Vierge), ... C'est vraiment le château du Créateur sur la Terre. De temps immémorial, le grand poète national Nguyen Trai a surnommé Halong «la merveille terrestre au Paradis." Des millions de visiteurs venant de partout dans le monde se sentent choqués par la beauté extraordinaire de la baie d'Ha Long et ils sont tous convaincus qu’aucun mot ne peut décrire la beauté de la baie d’Halong.

La glorieuse histoire et la riche biodiversité
La baie d’Halong est également attachée à la glorieuse histoire du peuple vietnamien très héroïque avec des sites célèbres tels que l’île Van Don, où se trouvait le port antique de commerce au 12e siècle, la montagne Bai Tho, où le roi Le Thanh Tong inspiré par la beauté de la baie a fait un poème gravé sur le Sud des falaises en 1468; le fleuve Bach Dang, qui est la preuve de deux batailles navales des ancêtres vietnamiens contre les envahisseurs. De plus, la baie d’Halong est un des berceaux de la culture vietnamienne au post-néolithique avec des sites archéologiques célèbres tels que Dong Mang, Xich Tho, Soi Nhu, Thoi Gieng, …

La baie d’Halong est aussi le foyer de la biodiversité avec des écosystèmes de mangroves typiques, des écosystèmes de récifs coralliens, les écosystèmes forestiers tropicaux où s’abritent des milliers d'espèces d'animaux et de plantes abondants, diversifiés tels que les crevettes, poissons, calmars, etc. Il y a des espèces particulièrement rares qu’on trouve seulement dans cet endroit.

Patrimoine paysager
Vue de haut, la baie offre un paysage extrêmement pittoresque, dépassant toute imagination. Sur un fond bleu, surgissent d’innombrables pains de sucre de toutes formes et de toutes tailles que l’on dirait des palais célestes construits sur terre, entre lesquels on voit, par- ci, par-là, des tâches blanches et marrons des voiles allant et venant. Une promenade en bateau plongera le visiteur dans un monde féerique, entre ciel et mer, pour témoigner de cet amour silencieux et éternel qui a rendu, depuis on ne sait quand, les monts et les eaux inséparables.

- Les îles aux multiples figures mystérieuses: Hon Trong Mai (île du Coq et du Poulet), Hon Con Coc (île du Crapaud), Hon Rong (île du Dragon), Hon Ong Su (île du Bonze), etc.
- Les grands sites balnéaires : île Tuan Chau, île Titop, île Ngoc Vung, Ile de Thang Loi, Ile de Quan Lan, Ile de Koto
- Les grottes et caves les plus célèbres: grotte Sung Sot (grotte de la Surprise), grotte Thien Cung, cave Dau Go, cave Bo Nau, cave Trinh Nu, etc.

Un peu d’histoire
La baie d’Halong recèle de nombreuses légendes dont quelques unes sont directement liées aux origines du Vietnam. Il était une fois le pays des vietnamiens était agressé. Le Dragon mère et ses enfants, envoyés par l’empereur de Jade au secours de ce pays, attaquèrent les agresseurs en crachant des joyaux et des perles qui se transformèrent bientôt en îlots au contact de la mer, les uns isolés, les autres sous forme de murailles aux pics déchiquetés afin de ne plus laisser passer l’ennemi. La paix revenue, l’empereur de Jade, inquiété de ne pas voir revenir les dragons, envoya un messager qui lui apprit que la mère Dragon et ses enfants avaient décidé de rester sur place. Dès lors le lieu prit le nom de Ha Long (qui signifie « le Dragon qui descend »).

La baie d'Halong a été le théâtre de plusieurs batailles navales et a très souvent servi de poste d’avant-garde du Viet Nam. C’est grâce à ce véritable labyrinthe qui a permis à l'armée vietnamienne de stopper les voisins chinois par trois fois. En 1288, le général  Trân Hung Dao stoppa les Mongols en coulant leur flotte.

Quelques conseils pratiques:
Accessibilité:
Depuis Hanoi, de nombreuses compagnies de bus et car propose le trajet entre la capitale et la ville d'Halong, comptez environ 2h40 de trajet pour 150 km. Le meilleur moyen pour visiter la baie d'Halong, c'est sans doute le bateau.

Quand y aller ?
La baie d’Along se ressemble à une belle fille qui sait se maquiller en fonction de la météo, des moments de la journée et des saisons de l’année. Ainsi il n’y a pas de bonne et de mauvaise saison pour la visiter. Ciel bleu ou ciel gris, soleil ou brouillard, la baie mérite une visite.

Activités recommandées:
- Passer une nuit à bord d’une jonque
- Visiter le village flottant de pêcheurs de Vong Vieng
- Découvrir les grottes les plus célèbres de la baie
 

La Baie et l'Unesco
Attention, la machine est lancée ! On remblaye, on construit ; on remblaye, on construit... les hôtels poussent toujours plus haut, les bâtiments gagnent du terrain sur la mer... La ville d'Ha Long et ses environs semblent subir de plein fouet les conséquences du succès touristique du joyau de la région. La baie d'Ha Long, c'est évidemment d'elle dont il s'agit, offre un spectacle incomparable. Située au Nord-Est du Vietnam, elle présente dans un périmètre de 1500 km2 près de 200 îles. Ces rocs calcaires aux falaises souvent vertigineuses, dont les plus grands s'élèvent jusqu'à 200 m au-dessus du niveau de la mer, proposent un dédale marin somptueux au coeur duquel il ne peut être qu'un régal de naviguer. L'Unesco classa ce site une première fois en 1994 pour ses caractéristiques esthétiques et ses richesses biologiques, puis de nouveau en 2000 pour cette fois la valeur géomorphique de son paysage karstique.
 
Mais revenons à notre première impression: l'inquiétude. Les dizaines de bateaux qui emmènent chaque jour les visiteurs dans la baie partent de la ville d'Ha Long. Nous y rencontrons un Français, revenant régulièrement au Vietnam depuis plusieurs années. Il nous fait part de sa stupéfaction quant à la vitesse à laquelle cette ville se transforme. Pour tirer partie de la présence touristique toujours grandissante, les infrastructures se démultiplient et l'on n'hésite pas à remblayer les abords du rivage pour disposer de davantage de terrain et permettre de nouvelles constructions. Les fameuses îles seront-elles suffisamment éloignées de la côte (quelques kilomètres en l'occurrence) pour ne pas subir les effets pervers d'un tel développement ? Allons voir cela de plus près.
 
Nous avons décidé de profiter de la baie en bateau pendant deux jours, passant une nuit sur Cat Ba, l'île principale et l'une des très rares qui soient habitées. Nous sommes paraît-il chanceux ; en effet à cette période de l'année (l'hiver), la Baie d'Ha Long est souvent recouverte d'une épaisse brume qui masque inévitablement le paysage. Nous avons pour notre part pu apprécier ce spectacle par un temps certes grisâtre mais au moins dégagé. Outre les intérêts que présentent ici la faune (sous-marine en particulier) et la flore, ce sont les particularités géologiques de la baie qui intéressent au plus haut point les scientifiques, qui y voient là un terrain d'études de l'histoire géoclimatique et des phénomènes karstiques. Même pour le visiteur qui ne vient pas là pour travailler mais pour contempler, la baie d'Ha Long présente des attraits insoupçonnés, au premier rang desquels ses formidables grottes.
 
Nous avons connu le bonheur de pouvoir pénétrer dans deux immenses grottes de Sung Sot. La hauteur et l'étendue de cet espace souterrain, ainsi que la beauté des formations calcaires sculptées par l'infiltration des eaux, nous ont laissés pantois d'admiration. En revanche, nous ne savons pas quoi penser de la scénographie choisie pour ce lieu. L'utilisation de néons multicolores crée des reflets bleus, verts, rouges ou encore mauves assez déstabilisants ; on hésite entre l'impression de recherche esthétique et celle d'avoir pénétré dans une discothèque aux tendances psychédéliques... Reconnaissons en tout cas aux Vietnamiens une évidente originalité et un réel travail dans la présentation de ces lieux.
 

Au fil de ces deux jours nous naviguons entre ces formations rocheuses : parois vertigineuses, arches, passages étroits, petites criques,... La mer a manifestement sculpté à cet endroit ce que l'on peut sans se méprendre qualifier de chef d'oeuvre naturel. De façon bien légitime, celui-ci attire chaque année de plus en plus de visiteurs, comme nous le confirme le jeune vietnamien qui est guide sur notre bateau. Il nous avoue qu'il n'est en poste que depuis peu (ce qui ne l'empêche pas de nous fournir des renseignements précis et pertinents) et que c'est bel et bien l'essor du tourisme qui l'a incité a venir ici tenter sa chance.

Face à ce déluge de visiteurs, les autorités vietnamiennes responsables de la gestion du site ont probablement fort à faire. Sauront-elles résister à la tentation de multiplier les infrastructures touristiques sur Cat Ba, voire sur les autres îles aujourd'hui encore vierges de constructions ? Parviendront-elles à limiter le nombre de bateaux parcourant la baie, afin de préserver la vue dégagée et l'atmosphère paisible de ce lieu magique ? Empêcheront-elles les marchands ambulants (ou plutôt flottants) de devenir trop nombreux et d'ainsi transformer cette aire en un gigantesque rendez-vous mercantile entre touristes et commerçants locaux (d'autant que la surpêche est un sérieux danger ici) ? Enfin, prendront-elles les mesures qui s'imposent pour ne pas pousser exagérément le développement et l'avancée de la ville d'Ha Long jusque dans la baie ?!

Il faudra revenir dans quelques années pour trouver les réponses à ces questions... Pour l'instant nous faisons confiance à la gestion consciente et prévoyante des vietnamiens. En tout cas une chose est certaine : l'Unesco veille et rappelle son omniprésence dans toute la baie ! Parmi tous les sites du patrimoine mondial qu'il nous a été donné de visiter jusqu'à aujourd'hui, jamais nous n'avions constaté une telle évidence et densité de sigles liés à l'Unesco, reproduits un peu partout et par exemple sur les escaliers menant aux grottes.

Nous garderons notamment en mémoire cet immense panneau, immanquable car planté à flanc de la première des îles que l'on découvre en pénétrant dans la baie, portant le sigle que nous commençons désormais à bien connaître, celui du patrimoine mondial. Il semble se dresser là en guise de bienvenue comme d'avertissement à quiconque pénètre ici, autorités vietnamiennes ou simple voyageur : vous êtes ici en territoire protégé, l'Unesco se réjouit de votre présence mais garde l'oeil ouvert !
 

L'Ile de CAT BAT
Sur les précieux conseils d'amis, nous avons organisé une croisière sur une petite jonque dans la baie d’Along. Après avoir traversé presque tout le nord du Vietnam en train, bus et bateau, nous arrivons sur l’ile de Cat Ba où nous attend Toan & Tien. C’est ainsi que notre capitaine et son second nous font découvrir le splendide bateau qui nous permettra de sillonner cette baie mythique. 
Confortablement installés, nous partons en mer par l’entrée sud de la baie et nous passerons 3 jours inoubliables à contempler ses paysages. Nous sommes de suite séduits par toutes ces formations karstiques ou « pains de sucres », d’une hauteur et au nombre impressionnants, la plupart ne sont pas accessibles tant leurs falaises sont abruptes. Tous sont couverts d’une végétation d’un vert intense et au spectacle des yeux s’ajoute celui de l’oreille où les centaines de grillons et autres insectes chantent pour accueillir le doux clapot de la mer venant battre la mesure à la base de ces géants
 
C’est en kayak que nous approcherons de très prés les pains de sucres et parfois même nous les traverserons, la mer ayant érodé la roche laissant apparaitre des tunnels à marée basse. C’est de cette manière que nous découvrons des lacs intérieurs où l’écho de nos voix résonne puissamment. Loin du circuit classique emprunté par les gros bateaux, nous sillonnons au travers la baie jusque dans de petites criques où nous passons la première nuit. Après avoir dégusté la multitude de plats vietnamiens préparés par nos hôtes, nous nous endormons sous un ciel étoilé. 
Les jours qui suivent ressemblent au précédent mais on ne s’en lasse pas. Nous alternons les positions sur les transats et nageons joyeusement dans une eau qui avoisine les 28 degrés. Le soir venu, nous nous rendons à l’un des très nombreuses maisons flottantes disséminées dans les recoins de la baie dont l’activité économique est axée sur la pisciculture. Nous nous exerçons à la pêche à la ligne (au pain) mais seul Eric parvient à pêcher un tout petit poisson qui finira grillé pour notre diner. Heureusement que Toan & Tien nous achètent poissons, coquillages et crustacés pour nos repas ! On ne peut que garder un souvenir émerveillé devant ces paysages, ce lieu qui respire la tranquillité.



Ayant une journée de répits après tant d’émotions sur le bateau, il nous fallait bien une bonne nuit dans un joli hôtel sur l’ile de Cat Bat avant de rejoindre le continent. Nous choisissons l’Ocean Beach Resort posé sur une petite privée au large de sa grande sœur, toujours entourés par les pains de sucre, dans la baie de Han Lan. Nous nous installons dans bungalows fait de bambous tressés au toit de feuilles de palmiers, et passons la fin de journée et la matinée à nous prélasser sur la plage et à faire des balades en kayaks aux alentours. Nous repartons le lundi midi pour choper un speed boat pour Haiphong et retrouver un chauffeur qui nous emmènera à Ninh Binh, baie d'Along terrestre...

Pour en savoir plus:
Fiche de la baie d’Halong sur le site du patrimoine mondial de l'UNESCO.

EthnicVoyage.com - Le plaisir de voyager autrement!
Les autres nouvelles des voyages au Vietnam

Apartment for rent in Ciputra Hanoi